L’accessibilité sociale aux produits bio est un sujet phare de l’édition 2013 du salon la Terre est notre métier. Ingénieur agronome et auteur du livre «L’agriculture biologique pour nourrir l’humanité »*, Jacques Caplat sera présent sur le salon le 12 Octobre et interviendra lors d’une table ronde**. Pour créer le dialogue autour de ces enjeux, le GABNOR ainsi que ATD Quart Monde et le champ commun seront également présents.

Véritable enjeu pour les territoires, la dimension sociale des circuits de proximité peut être abordée selon trois axes :

 Favoriser l’accès aux produits biologiques envers les personnes les plus éloignées de cette consommation.

• Accessibilité à ces produits pour les individus les plus reculés géographiquement.

Insertion professionnelle grâce à l’embauche de personnes en difficultés en production ou distribution de produits biologiques.

 

La dimension sociale des circuits de proximité.

Pour lutter contre ces inégalités alimentaires, des projets de circuits courts sont mis en place pour favoriser l’accès aux produits bio et restreindre le lien entre précarité économique et alimentation de mauvaise qualité. Les actions mises en place intègrent des tarifs sociaux en fonction des revenus, des ateliers de cuisine et des campagnes de sensibilisation qui prônent les bienfaits d’une alimentation saine.

Des actes solidaires : l’exemple de Biocabas

Pour rendre l’accès aux produits bio possible à tous, de nombreuses actions sont mises en place. C’est le cas de l’association Biocabas.

Créée en 2002 à l’initiative de producteurs pour valoriser leur surplus de marchandises, Biocabas est rapidement devenu plus qu’un simple panier. Une volonté de travailler en circuit court avec les milieux les plus défavorisés s’est développée. Autour de Biocabas se crée alors une véritable « synergie économique, sociale et solidaire ». Derrière les paniers, des jeunes du service civique internationale de Lille préparent et livrent les « cabas ». Cet emploi leur permet d’avoir une formation dans un domaine et leur ouvre également des perspectives. Pour exemple : la plupart des jeunes de Biocabas passent leur permis poids lourd ce qui leur offre un bagage pour entrer dans la vie active.

Toutes les informations sur www.biocabas.com

Pour en savoir plus sur les actions innovantes mises en place pour favoriser l’accessibilité aux produits bio, retrouvez les intervenants le 11,12 et 13 octobre sur le salon la Terre est notre métier à Guichen. La table ronde aura lieu le samedi 12 octobre 2013 à15h30 salle spectacle.

*Ed.Actes Sud, mars 2012

** Table ronde : salle spectacle à 15h30

Par Ophélie Lejas, stagiaire – chargée de mission Communication événement – FRAB Bretagne