Le Salon professionnel de la bio, La Terre est notre métier, a encore connu un franc succès, les 10, 11 et 12 octobre à Guichen. Organisé conjointement avec Ille et Bio, les deux salons ont attiré 10 000 visiteurs, malgré un dimanche pluvieux.

Autour du thème « Terres bio, terres nourricières, terres d’emploi », La Terre est notre métier a touché des agriculteurs, des consommateurs, des entrepreneurs mais aussi des élus soucieux de se poser à nouveaux la question de l’agriculture biologique comme modèle de développement territorial. Le fil rouge de cette 13e édition était décliné à travers 21 conférences, 13 conférences des exposants, ainsi qu’à travers une vingtaine de démonstration et animations, qui ont toutes rencontré un public concerné. En effet, un millier de personnes ont assisté aux conférences. Plus de mille scolaires étaient également présents à Guichen, vendredi 10 pour participer à la journée enseignement agricole.

Dans les allées, les nombreux agriculteurs présents, bio et conventionnels, ont été attirés par les démonstrations de matériels (houe, herses, bineuses, matériel auto-construit) allant jusqu’à la haute technologie de Oz, le robot désherbeur développé par Naïo technologies, comme par les échanges de savoir-faire paysans promus par les adhérents du réseau GAB-FRAB sur le carrefour des savoir-faire. Se plaçant à la croisée de la modernité et de la perpétuation des savoir-faire paysans, La Terre est notre métier a réussi son pari de mêler ces deux facettes de l’agriculture biologique pour inviter les agriculteurs à réfléchir sur leurs pratiques : qu’il s’agisse d’agriculteurs conventionnels soucieux de faire évoluer leur système comme d’agriculteurs biologiques ayant la volonté de toujours progresser dans leurs pratiques (technique, matériel, commercialisation…).

 

DE BELLES SATISFACTIONS

Au rang des satisfactions : le Village des fromagers a attiré de nombreux visiteurs et permis à ces derniers de découvrir les fromages et produits laitiers transformés bio locaux. Le concours Innova’Bio prend chaque année de l’ampleur en mettant en avant des entrepreneurs innovants en bio. Enfin, la satisfaction des exposants, dont nombre d’entre eux nous ont assuré de leur présence l’an prochain, est de nouveau un gage de sérieux et de professionnalisme pour La Terre est notre métier.