Selon l’Agence Bio, la Bio se porte bien ! Telles sont les conclusions des résultats du secteur de la Bio pour 2015 mais également pour le premier trimestre 2016. Tous les indicateurs sont au vert :
– le nombre de consommateurs (65% des Français),
– un marché à 5,76 milliards d’euro au-delà des 5,5 prévus,
1,375 million d’hectares de terre bio (+23% vs 2014)
28 884 fermes bio (+9% par rapport à 2014)
L’agriculture bio continue de séduire toujours plus de Français : 9 sur 10 consomment bio au moins occasionnellement et plus de 6 sur 10 en consomment régulièrement (au moins une fois par mois).

 

Augmentation des ventes

En effet, les ventes en bio ne cessent d’augmenter. Les fruits et légumes sont les premiers produits consommés bio (78% des consommateurs bio en achètent) suivis des produits laitiers à 65% et des œufs (53%). Au total, 76% des produits bio consommés en France étaient «made in France » et les exportations de produits bio français ont augmenté de +27% entre 2014 et 2015. De plus, les produits bio consommés à domicile représentent 3% du marché alimentaire à domicile.
Les produits bio sont vendus via des circuits de distribution variés. Ils sont essentiellement achetés en grandes et moyennes surfaces : 81% des consommateurs bio, 33% sur les marchés, 29% en magasins spécialisés et 23% directement à la ferme. En 2015, les ventes ont fortement cru en magasins spécialisés (+17% par rapport à 2014) et en vente directe (+20%).

 

Consommation en hausse

D’après l’Agence Bio, 93% des consommateurs bio envisagent de maintenir ou bien même d’augmenter leur consommation bio. Les Français souhaitent également avoir accès aux produits bio en dehors de leur domicile. Ainsi 79% d’entre eux sont intéressés par des produits bio dans les restaurants. Ils espèrent également retrouver des produits bio dans les hôpitaux, les maisons de retraite ou encore dans la restauration rapide, les écoles et sur leur lieu de travail. Notons que début 2016, plus de 7 restaurants scolaires sur 10 proposaient des produits bio.
La demande étant de plus en plus forte, 42 412 opérateurs bio, dont 13 528 en aval, étaient recensés en 2015 pour faire face aux attentes des consommateurs. C’est 8% d’opérateurs en plus par rapport à 2014.
Les surfaces certifiés en bio représentent aujourd’hui plus d’ 1,3 million d’hectares, ce qui constitue une augmentation d’environ 17% par rapport à 2014. Les terres bio représentaient 5,1% de la surface agricole utile en France fin 2015. A cela s’ajoutent les 307 000 hectares qui étaient en conversion à la même période (parmi lesquels 220 000 en 1ère année).
Certaines régions se démarquent par un engagement plus fort, comme la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées qui comptabilise un cinquième des producteurs bio français (6 474 engagés). Les régions Auvergne-Rhône-Alpes et Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes complètent le haut du classement. La Bretagne se place en 6ème position, derrière les Pays de la Loire et Provence-Alpes-Côte d’Azur, avec 2 031 producteurs engagés bio en 2015.

 

Dynamique de production début 2016 et prévisions

Selon les derniers chiffres de l’Agence Bio, 3 200 producteurs se sont notifiés entre le 1er janvier et le 15 mai 2016 (auxquels se soustraient 450 arrêts). Les élevages bovins laitiers et allaitants, les exploitations de grandes cultures ainsi que le secteur viticole se développent fortement et confirment la tendance de 2015. Compte-tenu des surfaces en conversion en 2015, les terres bio augmenteraient d’environ +8% en 2016.