Lors du lancement du plan Ecophyto 1, l’étude menée par l’INRA en 2010, Écophyto R&D : « Quelles voies pour réduire l’usage des pesticides ? », l’agriculture biologique est positionnée comme le mode de production le plus avancé pour réduire l’usage des produits phyto dans la ferme France et atteindre, en combinaison avec le développement de la lutte intégrée, la réduction de  50% de phyto visée pour 2018. Il s’avère que l’usage des produits phyto s’est en fait intensifié depuis 10 ans, malgré un développement sans précédent de l’agriculture biologique qui demeure cependant en-deçà de l’objectif de 20% de la SAU française qui était fixé pour 2018 (6.5 % de SAU bio en 2017).

Cette double tendance pourrait faire craindre un scénario de mise en place parallèle, d’un côté d’une agriculture dominante en surface, très intensive, polluante, proposant des produits à faibles prix, de l’autre côté, de l’agriculture biologique et autres signes de qualité qui vont intégrer de plus en plus de critères environnementaux, mais en demeurant minoritaires. Mais, bien que les résultats tardent à apparaître dans les statistiques, une évolution de fond se fait aujourd’hui sentir dans les réflexions d’un nombre de plus en plus important de producteurs : Ils souhaitent pouvoir se passer des produits phyto pour protéger leur santé et celle des consommateurs, ils veulent réduire leurs coûts d’intrants et ils veulent des prix de vente qui reconnaissent leur travail.

Il est donc normal que l’agriculture biologique ait toute sa place au sein des différents dispositifs du plan Ecophyto :

  • 610 fermes DEPHY bio sur 3 000 du réseau DEPHY (soit 20 %) sont engagées en bio, dont 21 groupes DEPHY animés par le réseau FNAB
  • 5 projets EXPE bio:
    • Réseau AB Dephy (ITAB)
    • Ecophyto SGC Bretagne (Chambre d’agriculture)
    • BANABIO (CIRAD)
    • SEFerSol maraîchage(EPLEFPA Les Sillons de Haute Alsace);
    • PERSYST Maraîchage (FRAB Bretagne)- en cours d’agrément-
  • Et 2 projets DIFFUSION :
    • TRANSFERABIO (FNAB)
    • CODEFI Arbo-Viti Bio (FNAB)

De nombreuses propositions au sein du salon La Terre est notre métier vont ainsi permettre aux visiteurs de découvrir, d’approfondir et d’échanger sur les stratégies pour ne plus utiliser des produits phytos !

Découvrez le programme : cliquez ici